Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 février 2009 1 02 /02 /février /2009 00:01
Fin janvier 2007, en rentrant du Festival BD d'Angoulême, le Petit Page constata qu'il ramenait dans ses bagages du linge sale, quelques boutons dus aux talents culinaires inestimables de sa charmante logeuse à moustache, Mme B., ainsi que de nombreuses images dignes d'intérêts, qu'il décida de regrouper dans une exposition, afin de les offrir, avec quelques explications, au regard ébahi de ses milliards de lecteurs assoiffés de culture...


         ETOILES ET TOILES DE LA BD               

  Portraits d'auteurs tels que vous ne les verrez jamais.
( Photos
Studio Art Court Sur Pattes)               

                                 "L'homme au chapeau"


                              "Le déjeuner n'était pas sur l'herbe"
*rebaptisée "Mandarine and Cow" pour les besoins de la télévision.

                                         "Les moissons"

                            "La Jeune Fille à la Perle? Non!"

                                 "Impression Soleil Levant? Non plus!"
                                  "L'Art, ce n'est...que Manu!"

                                      "Allégorie de l'ennui"


                           "Lacoeuille, vu du ciel"...( photo Yann Arthus-PetitPage )


*NdT:
  • "Chico Mandarine", alias "Mandarine and Cow", restera comme l'une des oeuvres majeures de la littérature française ayant pour héroïne une vache, de ces cent dernières années... Actuellement, quatre tomes sont disponibles aux Editions Milan, ainsi qu'un dessin animé, le dimanche matin, sur France3.
  • Le Sornin Sapiens est un breuvage produit dans la région d'Angoulême, dont certains rudes autochtones déclarent qu'il s'agirait du vin, même si son super pouvoir pour nettoyer le carburateur de la 504 n'est pas négligeable... Le Sornin s'écrirait en fait "Sornain", mais le Petit Page préfère ne pas le faire, pour ne pas se fâcher avec ses amis de petite taille...
  • Sur le BPP2, chaque fois que c'est rouge, tu peux cliquer pour te laisser capturer par un lien très attachant...
Partager cet article
Repost0
1 février 2009 7 01 /02 /février /2009 00:01
EXTRAITS DES CARNETS DE VOYAGE DU PETIT PAGE...
Dimanche 28 janvier 2007:
8h, après une nuit passée à écouter décoller, puis atterrir, l'A380 qui dormait dans le lit voisin, le Petit Page, quelque peu fourbu, descend, en boitant, son chemin de croix de deux étages, en direction de la salle à manger. Elle est déserte, parfait! Mieux vaut déjeuner seul que mal accompagné!
"Oh, bonjour Petit Page! ça va? Bien dormi...?"
"Hmm, pas trop, non, Petit Page, et toi?"
"Ben moi pareil, pardine, bercé par  2500 décibels, mon sommeil a été quelque peu léger..."
"Et si on déjeunait?"
"Bon, ben d'accord!"
Le Petit Page prit le pain...
le rompit...
et le donna...
au Petit Page, en disant:
"Tiens, Mon Grand, mets-y de la confiture, sinon c'est un peu sec!"
Puis il prit un couteau, et entailla son index gauche en criant:"Aïïïeeeeuuuuuuuuuuuuh!"
"Ceci est mon sang...peut-être pas celui de l'alliance nouvelle et éternelle, mais c'est du A+, avec des globules rouges, des blancs, des plaquettes, des antioxydants, des conservateurs, des colorants, E102, E206, des agents de sapidité... Tant que le café et le Tang ne sont pas prêts, ça fait toujours un truc à boire!"

8h30, après ce fabuleux festin sans chocolat Poulain, le Petit Page part s'installer, avec ses bagages, dans la première voiture toulousaine ( la Zafira... ) dont il arrive à crocheter la serrure. Malgré tout le respect qu'il doit à Mme B., et à ses pensées plus proches de la confusion que du confucianisme, il aimerait autant ne pas être oublié pendant un an à l'hôtel des Glycines, sous peine de finir comme la boulangère...

9h45, départ pour le dernier jour du Festival...
10h12, arrivée à Angoulême. Le Petit Page refuse de descendre de la voiture pour ne pas manquer, à 14h30, le rassemblement des troupes, avant le retour sur Toulouse...
10h15, le Petit Page ne regrette pas d'être resté dans la voiture, même si celle-ci n'a jamais eu l'honneur d'être présentée à un aspirateur ou à un Eléphant Bleu... Charrier 12kg de BD pour voir un auteur inconnu_malgré un patronyme prometteur_se gratter la tête, puis l'oreille, merci bien, il a déjà donné pendant deux jours!!!
10h17, ne supportant plus l'odeur de putois crevé qui émane des housses de siège en peau de mouton 100% acrylique, le Petit Page s'échappe de la Zafira, aspire un bol d'air glacé et se dirige vers le salon des auteurs/éditeurs...
10h21,...
10h38,...
11h04, réveil du préposé au micro: "le petit Paul est prié d'arrêter de bouder et de venir retrouver sa tante qui l'attend au point info du salon..." "Etant donné le nombre important de visiteurs, nous ne sommes pas en mesure de diffuser des annonces personnelles. Veuillez vous fixer des points de rencontre, afin de ne pas vous perdre..."
11h08, un petit bougre décoiffé, l'air inquiet, erre de stand en stand à deux pas du Petit Page. N'écoutant que son courage de Super Héros en Tongs, celui-ci le prend par la main, et le tracte jusqu'au point info où l'attend sa douce Tata qui, heureuse de retrouver son neveu chéri, lui promet de lui en coller deux... Le Petit Page est tout fiérot d'avoir commis sa BA du jour, au pays des BD...
11h10, en ayant assez de sauver le monde, la veuve, l'orphelin, et l'enfant pas encore battu mais presque, le Petit Page retrouve la Zafira grâce à son odeur puissante, puis il crochète une nouvelle serrure car il aime bien ça...
14h15, départ pour Toulouse... Le Petit Page a une pensée émue pour Thelma et Louise, qui taillent la route seules... Le Petit Page espère qu'Elles ne finiront pas, accablées par la dépression, escouffies au fond d'un canyon, sous le regard interloqué d'un Harvey Keitel impuissant...


17h58, maisooooonnnn! Remarquablement moulée dans son survêtement du dimanche soir, Prunelle est affalée devant Stade2.

                              
 
     THE END!!!
Partager cet article
Repost0
31 janvier 2009 6 31 /01 /janvier /2009 00:01
EXTRAITS DES CARNETS DE VOYAGE DU PETIT PAGE...
Samedi 27 janvier 2007:
Ne trouvant pas les mots pour décrire la chambre n°1 dans laquelle, chaque année, il passe de longues nuits blanches, le Petit Page préfère montrer quelques photos:


  • Le lit du Petit Page ( nouveautés: les draps ne sont plus rugueux et usés jusqu'à la corde, mais bleus et à fleurs, et le traversin a une véritable enveloppe! Mme B. serait-elle enfin entrée dans le 3ème millénaire...??? )
  • Une nature morte, depuis longtemps hélas...
  • Le point d'eau dans lequel le Petit Page n'a pas osé tremper son petit orteil cassé, par peur des crocodiles et des piranhas...
 
  • Le thermostat du radiateur que Mme B. s'obstine à régler sur 2, alors que le Petit Page préfère 5... A chacun son chiffre fétiche!

8H30, heure fixée pour le petit déjeuner. Le Petit Page descend tant bien que mal ses deux étages, arrive au bar, désert,
s'approche du coin lecture, qui semble plus accueillant,
car mieux éclairé, feuillette les deux magazines mis généreusement à la disposition de la clientèle,
hésite...se plonge dans la savoureuse poésie accrochée au mur:

           Titre: "Comment caresser une femme dans
                     16 départements à la fois."
( Remarque du Petit Page: l'auteur semble avoir tenu à rester anonyme... )

  • "Il faut d'abord une femme dans la MANCHE, bien SEINE, GIRONDE et bien en CHER; à l'EURE, on lui caresse le HAUT-RHIN, puis le BAS-RHIN, on contourne l'AISNE pour entrer dans la CREUSE, on y trouve quelque chose de bien DOUBS. Sans perdre le NORD, en attendant que ça VIENNE, on y reste jusqu'à l'AUBE. En SOMME, il ne s'agit PAS-DE-CALAIS pour être un HERAULT."
Fin de ce grand moment lyrique offert probablement par "Le Chasseur Français"...
Le Petit Page opère une volte-face: "AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHHHHHHHH P.............TAAAAAAAAAAAAAAAIIIIIIIIINNNNNNNNNNNN!!!! MADAME B.!!!! Vous m'avez fichu une de ces trouilles!!! Je ne vous avais pas entendue vous glisser dans mon dos, avec vos charentaises en peau de loutre!"

Même si imaginer Mme B. est une tâche plutôt ardue, voici quelques éléments nécessaires à la compréhension du personnage:
Mme B. est une femme que le Petit Page qualifierait de charmante, s'il n'avait pas juré de ne dire que la vérité, et rien que la vérité, sur son blog... L'âge de Mme B. est assez difficile à estimer; selon des experts, il devrait se situer aux alentours de 45 ans... Mme B. n'est pas bien grande, ce qui permet au Petit Page de la regarder droit dans ses yeux marrons, et de sombrer dans le néant intersidéral jusqu'à en avoir la nausée... Mme B. a une figure...relativement ronde...relativement rouge... Mme B. a des cheveux...relativement courts...relativement raides...relativement poivre et sel, avec une frange qu'elle porte tantôt à droite, tantôt à gauche, tantôt au centre, ce qui ne donne aucune indication précise sur ses engagements politiques... Mme B. a une moustache...relativement fournie suivant les années...Il a dû moins pleuvoir en 2006 qu'en 2005... Mme B. a un accent très prononcé, qui rend incompréhensible 99% des propos qu'elle marmonne. Mme B. finit toujours ses pseudo phrases dans l'aigu, mais personne ne sait pourquoi... Mme B. aime faire un résumé des points forts de son année: le suicide par pendaison de la boulangère, la belle-mère de la voisine qui est allée mourir dans les bois, la canicule, le froid, la neige, le repas des chasseurs, le repas des cyclistes, les violences à l'école, les problèmes de stationnement dans Angoulême, la récolte de cèpes, la boulangère qui s'est pendue, la canicule, le couscous du repas des cyclistes, la canicule, les cèpes, la canicule...

Mme B., exécutant sa parade annuelle de bienvenue: "Meilleurs voeux! La santé, et le travail!!... Et le travaaaiiiiil?"
Le Petit Page, peu au fait des coutumes locales, ne sait trop que répondre: "Ben euh...y en a beaucoup..."
Mme B., en direction de M.B. qui coupe du pain dans la cuisine: "Ah ben tu vois, du travail, y en a qu'en ooooonnnnnt!"

M.B. est le sosie de Martin Lamotte, avec des lunettes, et un pull qu'il rajuste régulièrement sur son jean qui descend un peu...

Mme B. se lance alors dans son compte-rendu annuel... pour terminer par sa pensée du jour: "la canicule, ça nous a bien porté du tort!"
8h50, les futurs ex-meilleurs amis du Petit Page tentant enfin une petite apparition, ce dernier renonce à sombrer dans l'enfer de l'alcool et de la drogue...
Dans cette cène, le Petit Page n'est entouré que de Judas, mais l'ignore encore...
Menu du petit déjeuner: café ammoniacal,
jus d'orange Tang en poudre, pressé par Mme B. le matin même,
confiture de vrais fruits synthétiques ( de la n°1 de chez Champion...à 0,93€ le pot d'1kg ), car Mme B. est résolument contre le massacre des bébés fraises,
du pain car, heureusement, la boulangère a été remplacée...

10h, alors que Mme B. démarre un "Et les violences à l'école, heeiiiin? Oooooooh...?" il est voté à l'unanimité de partir immédiatement pour Angoulême, où une 3ème voiture de Toulousains doit opérer la jonction avec le groupe du Petit Page...

Dans le salon des auteurs/éditeurs, c'est la routine...

20h, fermeture du Festival. Le Petit Page, croulant sous les BD, se dirige vers l'entrée pour y retrouver ses meilleurs amis avec qui il rentrera à l'hôtel des Glycines, situé à 25 km d'Angoulême...  Voyagera-t-il en Kangoo ( 121...31 ), en Zafira ( ....BEV31 ), ou en "grosse voiture blanche dont il n'a repéré ni la marque, ni l'immatriculation mais qui est probablement une 806"...? Les paris sont ouverts...
20h15, les meilleurs amis du Petit Page sont en retard, comme toujours...
20h30, le Petit Page réalise qu'il n'a plus de meilleurs amis. Désespéré, il part seul, avec ses sacs et son orteil cassé, dans la froideur de la nuit, à la recherche d'un taxi, d'un téléphone, d'un café...
20h45, le Petit Page tente de se remémorer les techniques de combat de Jackie Chan ( vues à la télé ) au cas où les meutes de loups, de terroristes d'Al Qaïda, d'intégristes catholiques, juifs, shintoïstes, ou ariégeois anti-ours, dont les hurlements déchirent les ténèbres angoumoisines, passeraient à l'attaque...
20h55, ayant totalement échoué dans sa quête d'un téléphone ou d'une brasserie ouverte et accueillante, le Petit Page retourne sur ses pas, à l'entrée du salon des éditeurs, où il affrète le dernier bus encore en activité...
20h59, le Petit Page ne demande pas à être déposé au bistrot du "Chat Noir", car cela fait un peu peuple, mais devant l'Hôtel Mercure...
21h, au "Chat Noir", armé d'un annuaire et d'un téléphone, le Petit Page appelle l'hôtel des Glycines ...où ceux qui l'ont abandonné comme une vieille m..de, alors qu'ils avaient 3 voitures, sont en train de se cuiter au Pineau, sans même s'intéresser aux retombées de la guerre en Irak!
22h, la tête haute, le regard fier, le Petit Page, drapé dans sa dignité, traverse le bar de l'hôtel des Glycines, pour aller manger sa soupe...
23h30, le Petit Page se prépare pour une nouvelle nuit blanche dans la chambre n°1 dont il n'est plus l'unique occupant... 
Partager cet article
Repost0
30 janvier 2009 5 30 /01 /janvier /2009 00:01
EXTRAITS DES CARNETS DE VOYAGE DU PETIT PAGE...
Vendredi 26 janvier 2007:
9h... Arrivée chaotique de Thelma dans la cuisine. C'est avec tristesse que Louise, Benoît Mon Neveu et le Petit Page constatent l'aggravation de ses problèmes psychomoteurs. Le filtre à café ne fait pas le fier, et n'ose pas bouger le poil d'une oreille; quant à la cafetière, elle en éructe d'inquiétude...
10h, départ à pied en direction du festival de la BD, par - 9°... "Jean-Louis Etienne, si tu m'écoutes, prête-moi tes moufles! Yvan Colonna, si tu ne te sers plus de ta cagoule...?"
A cause des conditions climatiques sévères, sur le salon des éditeurs/auteurs ce n'est pas l'affluence habituelle, ce qui permet au Petit Page de rencontrer d'autres Super Héros, avec qui il prend le temps de discuter...

  • Batman ( sans Robin, parti passer le week-end chez sa mère, à Gif-sur-Yvette )

  1. Spiderman ( qui voudrait bien tisser tranquille... )

  1. Captain Biceps ( la Force Brutale... pas la Rupture Tranquille... )

  1. Indiana Jones ( qui attend bêtement pour se faire dédicacer "Le Temple du Soleil", alors qu'Hergé n'est même pas annoncé sur le Festival! )

  1. Chevalier et Laspalès ( le Petit Page, ne s'attendant pas à la présence de Philippe et Régis, a manqué d'à propos, ce qui est rare... Voilà pourquoi il a photographié "la seconde après leur passage", que vous n'êtes pas obligés de regarder: c'est vous qui voyez...! )

  1. Marvellous Doubleuse ( une vieille connaissance, redoutable dans les files d'attente de dédicaces, présente chaque année à Angoulême... )
  1. 1) Marvellous Doubleuse réfléchit à son plan d'attaque... Etre en 67ème position, ce n'est pas l'idéal, la dédicace semble compromise...
         2) Marvellous Doubleuse a une idée magique: elle plante sa chaise
         au  milieu de la file d'à côté, où elle s'installe en 12ème position...
        3) MD ignore subtilement la personne, à sa gauche, qui lui indique:
        " la queue, c'est au fond! "
        4) " La queue, c'est au fond!!!" MD: "Comment? Oui, bonjour à vous
         aussi! Je être Belge, pas trop comprendre dialecte à vous, Ami! "
        5) MD: " Bonjour! Ce n'est pas pour moi, c'est pour mon fils, non,
         je ne vous connais pas, je n'ai pas la moindre idée de ce que vous
        dessinez,faites donc ce que vous voulez... un schtroumpf...? "

  1. Batman déprimé ( Robin lui manque... )

  1. Wolverine, de retour de chez la manucure...
        Les X-Men ne doivent pas leur nom à un super pouvoir bien défini...         mais à leur langage peu châtié...

Après avoir taillé le bout de gras, le Petit Page mèle son sang à celui de ses collègues, et devient leur copain " à la vie, à la mort, parole de scout, cochon qui s'en dédit".


Direction les auteurs. Le Petit Page croise un scénariste "Glénat" et un dessinateur "Delcourt", qui envisagent de travailler ensemble pour former une belle paire...

19h, le Festival ferme ses portes. La nuit glaciale s'est abattue sur Angoulême, les loups se raclent la gorge avant leur répétition chorale...
Le Petit Page rentre, exsangue et épuisé, mais chargé de BD, chez Benoît Mon Neveu...
En arrivant, le nez rouge et la main gauche prête à être amputée, il est heureux de constater que Thelma, Louise et Benoît Mon Neveu ont résolu le problème des intégrismes religieux...

22h, des quidams, qui sont encore, à ce moment-là, les meilleurs amis du Petit Page, arrivent de Toulouse pour le récupérer et l'amener dormir à la campagne, chez Madame et Monsieur B., patrons de l'hôtel des Glycines à M.(16)...
Les adieux sont déchirants, Benoît Mon Neveu et le Petit Page s'embrassent en pleurant et jurent qu'ils ne s'oublieront jamais, pendant que Louise se lacère le visage, et que Thelma finit la bouteille de Bordeaux, sous prétexte de la reprise des hostilités au Proche-Orient...
Partager cet article
Repost0
29 janvier 2009 4 29 /01 /janvier /2009 05:01
EXTRAITS DES CARNETS DE VOYAGE DU PETIT PAGE...
Jeudi 25 janvier 2007:
Après trois heures d'une route hostile, semée d'embûches, de radars, de camions renversés, de stations-service en panne d'électricité et donc de café, de péages, fin du road-movie de Thelma, Louise, et le Petit Page, vers 18h15, devant la maison de Benoît Mon Neveu... Accueil chaleureux, malgré le froid polaire et l'absence de majorette... Pendant que Louise se déboîte l'épaule en transportant les bagages du Petit Page, celui-ci écrase une petite larme d'émotion, en pensant: "Qu'Il est beau, Le Fils de Ma Grande Soeur!".
Une fois les effusions terminées, et les vessies vidées, la question du remplissage d'estomac se pose: Benoît Mon Neveu lance alors un atelier apéro/cuisine.
Le Petit Page, toujours prêt à participer aux activités proposées, épluche patates, découpe magret, l'air guilleret. Quand, soudain, c'est l'accident: entaille profonde et douloureuse, mais négociée sans hurlement excessif. Malgré l'insistance de Benoît Mon Neveu, Louise et Thelma, le Petit Page refuse de faire appel aux pompiers, se contentant de souffrir le martyre en silence, en se vidant de son sang...
De son côté, Thelma, toujours sur les bons coups, débouche le Pouilly Fumé: l'heure est venue de boire un premier apéro en refaisant le monde.
Fin de la bouteille et du conflit israëlo-palestinien...

Thelma, Louise, Benoît Mon Neveu, et le Petit Page règlent ensuite leur compte au Marcillac, et à la guerre au Darfour...
Il est temps pour le gratin de se réunir autour de la table...
Comme il se doit, avant tout bon repas, le Petit Page entame un bénédicité:
Alors que les panses se garnissent, les esprits et les bouteilles se vident:
Fin de l'occupation du Tibet par la Chine...
Suppression de la dette des pays du Tiers-Monde...
Résurrection de Fidel Castro en survêtement Adidas...
En fait non, c'était une faute de goût! Un peu bouchonné, ce pinard, non?
Exit la famine!
Adios la pauvreté!!
La paix everywhere in ze worldeuh!
La pollution, le réchauffement climatique, les OGM, la grippe aviaire, la vache folle, la mouche qui pète, F.I.N.I!! A pu!!!!
et les malad'hips, passqu'y a aussi les maladies, la lèpre, l'acné juvénile, la rhino-pharyngite, la constipation, la fracture du p'tit orteil, que même ça fait hyper mal, l'herpès, l'eczéma, l'érythème facial... fessier c'est pire!...

Thelma: "On en ouvre une autre? On n'a pas encore parlé de l'épidémie de gastroentérite et de l'art contemporain..."

23h50, le Monde est fait et refait...Et il n'est pas le seul. Il est temps d'aller dormir en évitant les bouchons...
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le Blog du Petit Page2
  • : En images élégantes et merveilleuses, voici le Petit Page, sa vie, son oeuvre, ses pensées profondes, moyennes et superficielles, ses maladies contagieuses ou non, sa dépression atmosphérique, ses animaux, à plumes, à poils, à vapeur, à rôtir...
  • Contact

Recherche